Bon, c’est vrai ça fait officiellement longtemps que je suis considérée comme une adulte. Mais j’admets ne pas du tout m’être sentie adulte à ma majorité. J’ai eu un sentiment étrange, assez oppressant, immergé sous une tonne de papier, entre banque, assurances, etc, etc…  Suivi d’une très grosse trouille. Je ne me sentais ni adolescente ni adulte, j’étais une personne sans « statut ». Même voter, qui pour les « adultes » semble être le truc primordiale pour se sentir important et fort m’a juste fichu la trouille. (Oui la politique me fait peur).  J’ai eu mon premier travail puis mon deuxième où l’on m’a d’ailleurs souvent prise pour une stagiaire et où l’on m’a aussi reproché mon jeune âge, incompétente car trop jeune, mince alors, ce qui est rigolo c’est que c’est ce même parent d’élève qui m’a offert un bouquet de fleur pour me remercier à la fête d’école l’année d’après.

C’est finalement 7 ans après ma majorité (7 ans très très entamé)(peut-être 8 même, qui sait?) que j’ai eu cette sensation de devenir une adulte.

Voici ma liste

  • Le jardinage (je ne pensais pas que ça arriverait un jour)
  • Cuisiner (mais vraiment)(bon ok, on dit merci le cookéo, mais quand même)
  • Voir mon compte en banque au plus bas (oui, ça c’est la partie la moins cool)
  • Faire vraiment les courses, en pensant qu’il faut à manger pour une semaine + un footballeur affamé.
  • Trier et ranger les papiers (au secours….)
  • Me fâcher pour la boule de fringue qui traîne par terre.
  • Faire les courses toutes les semaines sérieusement.
  • Faire officiellement attention au tri sélectif et à la réduction des déchets.
  • Manger une crêpe avec autre chose que du Nutella.
  • Connaître les insomnies sans raison.
  • Acheter de la pâte à tartiner SANS huile de palm.
  • Râler après le monticule de touffe de poils des chats (malgré le brossage journalier) et les menacer sévèrement de les tondre. (Ils s’en fichent).
  • Scruter les promos en tout genre.
  • Faire le ménage, beaucoup beaucoup.
  • Pouvoir traîner le dimanche sans culpabiliser.


À lire aussi Ma joyeuse liste


Rendez-vous sur Hellocoton !