Il y a des petites choses qui rendent heureux. Des choses toutes simples et pourtant.

Pour ceux qui suivent je travaille auprès des enfants. Pour ceux qui ne suivent pas maintenant vous savez. Evidemment je ne donnerais pas le prénom ni vraiment d’information. Car je n’ai pas le droit. (J’ai d’ailleurs vu des comptes Instagram d’atsem assez flippants avec des photos des enfants, pas floutées, rien, hors le droit à l’image….) Bref.

À lire aussi « Quand nous serons grandes »

Ces choses qui rendent heureux

Il y a donc eu cette fureur (à cause? grâce?) à un très cher magasin la folie des cartes Star Wars à collectionné. On les donnait pendant les vacances à nos petits voisins qui les collectionnaient aussi. Collection qu’ils ont très vite terminé. Retour des vacances tous les enfants en parlent montrent leur collection. Sauf un.

Un enfant, qui d’ailleurs est adorable et un incroyablement bon dessinateur (je précise ça car il m’épate sérieusement). Il a les yeux tout tristes et ne comprend pas pourquoi lui n’a pas de carte. Les autres lui explique, qu’en faisant beaucoup de courses, à la caisse on nous donne des cartes.

Oui mais eux ne font pas beaucoup de courses. Ils font très très attention financièrement. Et je pense qu’ils ne font pas les courses dans ce grand magasin. Il est triste, très triste lui qui est si souriant d’habitude. J’ai un pincement au coeur. Il baisse la tête et ne parle plus. Lui ce grand bavard. Là j’ai de la peine.

Puis en passant chez mes parents ma mère me donne les quatre dernières cartes qu’ils ont eu. J’ai failli dire non puis…. Je les ai prises. Je demande la permission à l’enseignante qui au contraire accepte vivement. L’enfant arrive. Les autres parlent de leur cartes, il y a ce regard triste.

À lire aussi L’infériorité au travail

Le bonheur

Je n’avais que quatre pauvres petits cartes pour lui, mais si vous saviez…. Je crois qu’avec de simples mots je n’arriverais pas à décrire son regard et son sourire. Alors je lui explique, il restait quatre cartes à ma maman, vu que nous n’en avons plus besoin, je lui donne. Son regard s’est illuminé, des petites étoiles sont apparues. Ne parlons pas de son immense sourire.

Il était heureux, content. Tellement que j’ai été étonné de sa part de ne pas avoir de merci. Il riait, il souriait, il regardait ses cartes puis d’un seul coup me demande si ces cartes étaient à moi, je lui dis que oui, « mais tu me les donnes » oui… « Oh la la merci beaucoup ». C’était sincère, un merci tellement rempli de joie.

Vous n’imaginez pas, combien, son regard et son sourire m’ont rempli le coeur ! C’était un petit rien pour moi et un immense bonheur pour lui.

À lire aussi Ma joyeuse liste

Rendez-vous sur Hellocoton !