Humeurs

Et t’écrire, c’est dire au revoir et pour de bon

Il y a des personnes qui marquent nos vies, elles arrivent et chamboulent tout. Et parfois sans que l’on ne sache vraiment pourquoi elles s’en vont.

J’avais un doute, puis je ne voulais pas y croire, j’en suis maintenant certaine, une nouvelle page se tourne. Une jolie page pourtant. Une page qui a fait beaucoup dans ces 4 (voir plus?) dernières années…. C’était dans le pire moment de ma petite existence qu’elle est arrivée, comme une fleur. Elle m’a tout bêtement relevé. Je dois avouer que mes doigts ne sont pas très solides en tapant ces mots. Et pourtant j’ai tant de beaux souvenirs dans ma tête. Je crois que nos escapades ont toutes été faites sur des coups de tête, toutes pleines de rires, de fou-rires, de joie, de bonheur. C’est avec elle que j’ai pu me libérer vraiment, être folle à deux. D’expériences très bizarres dans le métro. C’était une sorte de moi dans un corps différent. Et c’est forcément douloureux de perde une partie de soi. Mais pourtant à travers la peine, je n’ai que les bons souvenirs qui traversent mes pensées, surement de là que viennent les regrets. Sans elle je n’aurais jamais réussi à me relever. Jamais jamais jamais jamais. À rire autant, encore plus qu’avant, sourire d’un rien. Réaliser des rêves. Aller de l’avant. À connaître Disney comme ma poche. Faire autant de selfies ratés et avancer toujours avancer. Je crois qu’elle croyait en moi comme personne n’aurait pu le faire. Et elle a toujours été là à chaque pic de faiblesse. À me persuader d’y croire quand je voulais baisser les bras. Elle a réussie un truc assez dingue aussi, me refaire un peu aimer mon anniversaire. Mais voilà, le chapitre s’est terminé. On a changé. Tu as changé et j’ai changé. Quelque chose s’est brisé. Nos chemins n’ont pas pris la même direction. Un peu brutalement, c’est encore un peu flou, un vertige… Puis le silence….

Sauf que voilà, sans cette page, je n’aurais sûrement jamais retrouver une vie « normale », je ne sais pas combien de temps j’aurais pu mettre pour croire à nouveau en presque tout. Être autant pétillante. À rêver (trop peut-être?). Avoir ce fichu concours relevait d’une mission impossible, avoir mon boulot était encore moins réalisable… Et pourtant…. Sans ta présence rien n’aurait été pareil. Je te suis tellement reconnaissante de tout ça. J’espère que je n’oublierais jamais ces beaux souvenirs.

Savoir que, il y ait une forte possibilité pour que je ne ris plus jamais aussi fort avec toi me serre la gorge, j’avoue que je bug encore en peu quand j’ai un potin énorme à te raconter ou que j’ai quelque chose à te confier. Même si ton silence est lourd et que je ne le comprends  vraiment pas, je n’oublierais pas ce que tu as changé en moi.

Tu es aussi la première personne qui me fait voir du positif dans un échec.

Il faut croire que les meilleures choses ont toujours une fin. Que rien est éternel, qu’il faut profiter de tout avec le temps qu’on a. On nous met des personnes sur nos chemins à un moment donné dans la vie, pour bouleverser nos vies, comprendre certaines choses. Cette personne pour moi, c’était toi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 thoughts on “Et t’écrire, c’est dire au revoir et pour de bon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *