L’impact des réseaux sociaux sur notre vie

24 juillet 2018

Je me suis soudainement demandée l’impact que pouvait avoir les réseaux sociaux sur notre vie. Je fais partie de cette génération, qui petite, n’avait pas tout ça. Mais maintenant?

L’impact des réseaux sociaux sur notre vie ? 

Maintenant un enfant de 4 ans connait snapchat et facebook. Et je trouve ça assez triste. Surtout quand celui de 5 ans me sort, qu’il regarde youtube sur le téléphone à maman, tu sais des vidéos de bagarres, ou de tueurs. Ah oui, super. J’ai oublié de dire qu’il faisait des cauchemars la nuit. (?). Puis il y a ceux qui ne savent pas quoi faire d’autre que jouer sur le téléphone de papa ou de maman. Jouer dehors, ou jouer avec des jeux, à la poupée, aux polly pockets (la partie préférée de mon enfance c’était jouer aux Polly Pockets), aux petites voitures, c’est révolu. Et c’est bien dommage.

Les adolescents de maintenant ont tout. Pour le meilleur et pour le pire. Ma nièce en a fait les frais il y a quelques années. Oui, parce que les réseaux sociaux restent dangereux. Que ce soit pour des détraqués, des gens malhonnêtes ou ceux qui veulent juste faire du mal. Mon adolescence s’est résumée aux Sims (ce qui n’est pas forcément terrible, mais c’était mon échappatoire). Ceux d’aujourd’hui c’est surtout se soucier de son apparence, avoir le dernier téléphone, ordi, tablette, jeux vidéos et faire des selfies sur Snapchat. Puis des commentaires très étranges sur facebook : t’as l’air sympa, on s’est croisé, quand tu veux.

À lire aussi C’est seulement du harcèlement moral

Et pour moi alors ?

Je trouve les réseaux sociaux importants, surtout pour mon blog. J’utilise énormément Pinterest, Facebook et Twitter pour partager mes articles. Sans eux, je n’aurais pas le moindre visiteur. J’aime Instagram pour partager quelques photos. Par contre, en ce qui concerne Snapchat je n’en peux plus ! Je n’ai d’ailleurs jamais vraiment adhéré à cette application. Quelques semaines seulement, depuis elle ne me sert à rien.

L'impact des réseaux sociaux sur notre vie ? 

Le pire, c’est le chéri. Collé 24/24 à cette maudite application. Il a les yeux rivé dessus. Il ne passe pas 5mn sans l’ouvrir, que l’on soit à la maison ou pas, une sortie ou pas, qu’on soit en balade, rien n’y fait. S’il pouvait se faire greffer son téléphone dans la main il le ferait. C’est impressionnant, presque désolant parfois.  On s’est même imposé l’interdiction des téléphones à table (oui, à ce point là).  Sinon, inutile de lui parler il n’écoute pas, il regarde ses snaps.

À lire aussi Problème de génération ou de personnalité ?

Je me console en me disant qu’il y a pire. Ceux qui sont l’un à côté de l’autre et qui communiquent par sms.

Avant on profitait des concerts, seul les grands nous gênaient, maintenant on ne profite plus, on film pour partager sur les RS et ce sont tous ces téléphones qui nous gênent.

Avant les couples discutaient en tête à tête au restaurant, maintenant ils sont quatre avec leurs écrans.

Et pour vous les réseaux sociaux c’est quoi ? 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 réponses à “L’impact des réseaux sociaux sur notre vie”

  1. Salut ! Il est clair que les réseaux sociaux ont un grand impact. Quand j’ai commencé l’aventure Instagram il y a deux ans, je n’arrivais pas à faire la part des choses. Je pensais que toutes les influenceuses avaient une vie de rêve, et cela me rendait triste, je me trouvais banale, voire nulle. Puis, quand j’ai réalisé que cela devenait toxique, j’ai pris du recul, et j’ai compris que ce n’était que des apparences sur ce réseau social en particulier. Depuis, je prends du plaisir à y aller, peut-être un peu trop d’ailleurs !! J’y passe beaucoup de temps, c’est vrai….

  2. asciena dit :

    J’adore les réseaux sociaux, je trouve au contraire qu’on partage avec les autres ^^
    J’utilise beaucoup snapchat et instagram, mais je ne passe pas ma vie dessus, j’utilise aussi beaucoup facebook pour poster mes photos de vacances, twitter pour m’informer un peu de la tendance actuelle du moment. J’aime aussi beaucoup pinterest ou je peux être inspirer par des photos de déco, ou tatouages, … ect
    Je ne travaille pas en ce moment donc j’avoue que je peux aller sur les RS un peu comme je veux … Néanmoins ça ne m’empêche pas de lire, de regarder des films ou séries, …ect
    Mais c’est vrai que dès que je m’ennuie avec des gens, je sort mon portable pour passer le temps, difficile de dire à une groupe de gens, votre conversation ne m’intéresse pas, je vais y aller, salut … :/
    Bref je ne trouve que des aspect positif aux RS de mon point de vue.
    Apres effectivement qu’un enfant puisse avoir accès un portable avant 10 ans, je trouve complètement inconscient de la part des parents … C’est un peu la tétine de substitution des parents j’ai l’impression 😮

  3. Nymeria dit :

    Je suis de la génération « réseaux sociaux », et c’est vrai qu’énormément de personnes passent leur temps dessus. J’ai personnellement pris du recul, je n’ai « que » Messenger (sans Facebook) pour échanger avec l’étranger ou les groupes, Pinterest car j’adore les images, et… c’est tout ! Bon ok, j’ai un blog mais ça n’est pas exactement la même chose je pense.

    J’ai pensé à avoir Instagram etc., pour le blog, mais je me suis dit que je ne partagerai pas grand chose d’intéressant, et en fait je n’avais pas très envie de rentrer là-dedans. Pour l’instant, ça me va, et tant pis si je n’ai pas énormément de vues. Je fais comme je veux ! 🙂

    Ton article soulèves beaucoup de questions, parfois sans réponses, et montre vraiment qu’il y a un « problème » (pour moi en tout cas, cette addiction de ne pas pouvoir aller quelque part sans son téléphone, sans partager quelque chose, est vraiment un problème. A grosse dose en tout cas.) de société. C’est pas qu’il faudrait interdire ces réseaux sociaux, mais limiter. Bien choisir. On profite beaucoup moins de l’instant présent, on vit « par procuration » (je dis « on » mais c’est pas pour tout le monde !). Les gens disent échanger, mais je crois que ce n’est pas un vrai échange. La plupart du temps, les infos qu’on reçoit ne restent pas dans notre mémoire. On oublie, aussitôt vu. Tout est dans l’immédiateté, mais après on oublie une grande partie de ce qu’on a vu. Je ne dis pas qu’il faut abolir tout ce qu’on peut oublier, loin de là !, mais sérieusement, qui se rappelle des centaines de photos qu’il a fait défiler sur son petit écran ce matin ?

    Enfin voilà, désolée je t’ai écrit un pavé !
    Bisou<3

  4. audrey dit :

    Tu as tellement raison. Je suis désolée quand je vois des enfants si jeunes et déjà sur le téléphone portable ou la tablette de leurs parents, qui font une crise quand on leur retire, ou encore des couples au restaurant qui ne se parlent pas mais sont chacun sur leur téléphone … ca pose quand même question !

  5. Ahahah ! La génération polly pocket hein 🙂
    J’enviais mes copines qui en avait, mes parents ont toujours trouvé ça nul. Je jouais au mécano et aux playmobil.

    Mon avis sur les réseaux sociaux ? (pavé en vue …)
    Bien que ce soit magique en un sens, la plupart des gens en sont malades, genre, des cas désespérés, et une cure de désintox ne leur ferait pas de mal. Moi ça me fait pas du tout rire quand qqun est incapable de lâcher son téléphone (tout le temps hein, des fois, je comprend). D’ailleurs en ce moment je laisse souvent mon téléphone chez moi qd je sors. Mon téléphone est useless et ça m’énerve de le traîner.

    Facebook ? Je l’ai, ça me permet de garder un lien avec des amis à distance, sans quoi je pense qu’on serait aujourd’hui des inconnus. Ca me permet de leur partager des infos, des localisations qd je voyages, ça peux rassurer, ou on peut juste rigoler qd je les taggue dans des bêtises. Après, j’y passe une fois par jour voir les news et pis voila.

    Twitter ? Je ne comprenais pas jusqu’il y a qques temps, où désespéré de voir une de mes série favorite canceled sans raison apparente par la chaîne, j’ai rejoins twitter et le mouvement pour sauvé la série à grand coup de hashtag et de twitter party. Et tu veux que je te dise ? cette série a été reprise par Netflix. Plus de 10 millions de tweet. C’est le plus gros mouvement twitter jamais enregistré pour sauver une série. Et sans twitter, j’aurais dit adieu a ma série. C’est ce jour la que j’ai compris que Twitter c’était TRES TRES TRES puissant, et évidement, ça peut être dangereux selon ce qui est retwitter.
    J’aime bien twitter des trucs mignon et parfois prendre part a des débat géopolitique, je trouve ça hyper cool que des journalistes ou député etc, te répondre.

    Snapshat ? Alors la j’ai jute JAMAIS pigé, j’avais rejoins pour les copains/copines et ça m’a tellement soulé que j’ai quitté. Je ne trouve juste AUCUN intérêts.

    Pinterest ? j’adore, c’est un réseau qui donne beaucoup d’inspiration quand on est a la recherche de … quoi que ce soit en fait XD Maison, vetement, piercing, tatouage, Hair, n’importe … Après, je ne vois aucun intérêt d’y passer sa vie, c’est assez spontané quand je cherche un truc.

    Instagram ? Ben je fais de la photo donc je partage dessus, mais je suis pas très a l’aise pour afficher ma bouille tout le temps du coup, je ne comprend d’ailleurs pas les gens qui le font tout le temps, a croire qu’ils n’ont que ça a faire. Et non, tout le monde n’est pas influenceur et ne vis de ça. Sans compter que, a quoi bon poster un truc qui au final n’est plus du tout naturel ? Instagram est le must du fake et je trouve ça ridicule. Tout le monde se compare à tout le monde, retouche ses photo …. cherche a avoir un feed parfait et du coup, tout le monde se ressemble et personne n’est authentique, ou presque. Bref, je ne vois pas l’intérêt de passer ma vie dessus a regarder les autres. Je suis qd mm abonné a qques comptes, mais relativement peu, S’il y en en a trop, je regarde plus rien, et ensuite, c’est quoi l’intérêt de suivre la terre entière ? le plus est l’ennemi du mieux. J’ai un blog aussi, c’est quand même sympa pour cette raison aussi.

    Messenger ? Alors la j’avoue que c’est une des appli phares que j’utilise car je n’envoi plus beaucoup de sms et ne communique quasiment plus que par ça. Des fois j’alterne avec whatsapp pour des personnes non présente sur fb. Ca permet des treeeees longue discussion et une interaction avec GIF et autres animations stupides/migonnes plus facilement.

    Pardon pour mon pavé, mais du coup, je suis bien d’accord avec toi, et surement encore plus catégorique que toi. La morale de l’histoire ? Je suis bien contente d’être de la génération 90. Quand je m’ennuis mon réflexe c’est de prendre un livre que j’ai adoré et le relire, ou écouter de la musique, ou, j’avoue, enclencher Netflix. J’adore les séries et films, j’y peux rien. Et j’ose croire que je saurais orienté mes enfants dans la bonne direction, comme a su le faire mon père, malgré qu’il ai eu la facilité que ça n’existait pas quand j’étais plus jeune.

    Cia

    • laparenthesedor dit :

      Et bien je te remercie énormément pour ton pavé !
      Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à penser comme ça
      J’espère aussi savoir orienter mes enfants (quand j’en aurais) dans la bonne direction… Bon sachant qu’on devra faire face à de nouvelles choses encore d’ici là 🙂

  6. PetitDiable dit :

    Mes enfants ne connaissent ni Facebook ni YouTube et encore moi s snapchat a 4 ans, ni à 5 ni à 6 d’ailleurs, et ne jouent pas sur mon tel, ils ne le prennent jamais et il n y a pas de jeux dessus…ce n’est pas une généralité

    • laparenthesedor dit :

      Ah mais heureusement que ce n’est pas une généralité mais une majorité !
      Je suis ravie de voir ton commentaire, de voir qu’il existe des enfants comme moi j’ai pu être
      C’est rassurant !

  7. Chicky Tahiti dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec ton article, qui reflète la vie qu’ont mes soeurs : sans RS, elles ne sont rien…
    Mon petit n’a d’ailleurs pas le droit de toucher à un écran, ordi, tél ou TV sans mon accord. Hélas, chez mamie, c’est une toute autre histoire !

    De mon coté, j’ai des périodes où j’ai « besoin » d’aller sur les RS, notamment pour trouver des idées d’articles, de déco, de diy… et puis d’autres fois où je peux laisser ouvert facebook sans dérouler mon fil d’actu. C’est aussi compliqué pour moi car étant photographe, la plupart de mes messages sont envoyés via les RS :/
    Sinon, quand je suis en dehors de la maison, je n’ai tout simplement pas accès à internet car j’ai toujours les anciens forfaits téléphonique sans accès au net… et je ne pense pas le changer de si tot 🙂

  8. Nina dit :

    Coucou Aurélie, j’ai eu accès au RS principalement pour mon blog et je ne suis pas une grande adepte.
    Car je suis dans l’optique où ça ramène des ondes négatives dans sa vie de tous les jours, ça peut créé des jalousies, des jugements, des critiques, de personnes malhonnêtes etc…
    Le seul réseau qui me plaît jusqu’à maintenant pour ses belles photos c’est instagram … mais je ne reste pas scotché dessus et la digital detox n’est pas un soucis pour moi.
    Par contre , pour mes enfants, c’est plus difficile… ils sont sur leur téléphone en permanence,
    Merci pour le partage de ton ressenti sur le sujet,
    Bisous

  9. Hajalalayina dit :

    C’est drôle, j’ai écris un article sur ce sujet ce matin car je me faisais justement la réflexion 🙂
    En ce qui me concerne, je pense que les réseaux sociaux sont un excellent support pour partager à grande échelle, partout dans le monde. Mais c’est certain qu’il ne faut pas en abuser, ou en devenir accro… Les notifications qu’on reçoit en permanence n’aident pas non plus! La vie est trop courte pour avoir les yeux rivés sur un écran!

  10. Loulouindigo dit :

    Très bel article 🌻 personnellement, je préfère pinterest comme réseau car on trouve des trucs utile, j’ai aussi un compte instagram uniquement pour mon Blog…j’utilise encore Facebook a cause de mes études pour toujours être informé …autrement dit, je n’aime pas Facebook…trop d’énergie négative déborde de ce réseau… instagram je l’aime bien pour les jolies photos autrement il rend les gens complexé de leur vie 😥 j’utilise mes réseaux aussi pour suivre certaine youtubeuse et blogueuse …quant à Snapchat je ne l’aime pas du tout…la raison pour la qu’elle j’en ai pas 😂 pour moi, la vie se vie tout simplement il faut profiter des moments qu’on passe en famille, ou avec ses amis… aujourd’hui ils sont là, et demain? Le temps passe tellement vite qu’on oublie de vivre sa propre vie pour sa personne… ce n’est pas en passant trop de temps sur le net que tu finira par avoir ce que tu souhaite…je crois que le net en général que ça soit les réseaux youtube ou le net en générale à ses trucs positifs et négatis…c’est à toi de choisir comment veux tu exploiter cette technologie😉 pour apprendre, obtenir des opportunités ou bien pour te démoraliser et laisse ta vie défiler à côté ? … c’est mon petit avis sur le sujet 😊 merci encore pour le partage 💐🌻🌻

  11. Joyful Dreams dit :

    J’aime beaucoup les réseaux sociaux et plus particulièrement Instagram, parce que je suis passionnée de photographie et c’est un endroit où je peux partager mes chefs d’œuvres haha. J’aime bien aussi y découvrir de nouvelles choses, communiquer avec d’autres blogueuses/blogeurs. Du coup je suis un peu accro, mais j’essaie d’avoir des limites. Concernant les autres, je n’utilise que Facebook quand j’ai rien à faire ou pour le blog. Pinterest pareil ! Par contre je n’ai pas Twitter et Snapchat que je n’apprécie pas.
    Avant n’était ultra accro aux réseaux sociaux et j’ai décidé d’apprendre à me limiter. Pourquoi ? Tout simplement parce que ça m’empêchait de profiter de la vraie vie, ça coupait des liens avec mon entourage et plus particulièrement mon copain. Lui c’est le total opposé de moi, il aime pas du tout les réseaux sociaux et n’y va quasiment jamais. Du coup, ça le plaisait pas vraiment de me voir toujours en train d’actualiser et j’ai décidé d’arrêter un peu surtout lorsque l’on est ensemble 🙂
    Je pense qu’il est important de savoir se limiter et de surtout pas devenir trop accro. Certes ça peut apporter des bonnes choses, mais ça peut aussi en apporter des mauvaises. Comme par exemple un manque de confiance en soi, à force de voir trop de photos « parfaite », etc. C’est assez malsain quand on y pense et si on se met pas une limite, ça peut vite partir en drame. Enfin c’est ce que je pense 🙂
    Bisous.

  12. Je suis tellement d’accord avec tout ça
    Les réseaux sociaux peuvent être une vraie force, mais aussi une vraie plaie
    On a l’impression d’être enfermé et de ne plus pouvoir en sortir
    Parfois je suis en soirée avec des amis, et ils passent (certains hein) la soirée sur leurs téléphones
    On ne s’écoute plus on ne se regarde plus on s’affiche juste sur les réseaux
    Parfois ça me rend vraiment triste sur ce que deviennent les rapports humains!

  13. Justine dit :

    Coucou, je découvre ton article grâce à celui de Nyméria. 🙂 Il est très intéressant et très vrai. Le petit frère de mon chéri qui a 18 ans a un cousin du même âge. Ils sont vraiment tout le temps sur leur téléphone et parfois, effectivement, on se rend compte qu’ils sont en train de se parler par sms… C’est vrai que ça fait mal. Moi j’ai grandi doucement avec, j’étais pré-ado quand j’ai découvert Facebook et déjà, à l’époque, parfois c’était difficile à gérer, ça me faisait du mal, j’ai déjà eu du lynchage public à cause de ça, parce qu’au collège j’étais la petite gentille… Mais je crois que j’ai de la chance, parce que j’ai encore le recul nécessaire pour comprendre le danger, ceux qui sont nés avec n’ont pas que facebook et ils ne sont pas obligé de rester devant leur ordinateur fixe, ils ont tout, tout le temps, et c’est effectivement, très dangereux… Je ferai tout mon possible pour que mes futurs enfants aient le recul que j’ai aujourd’hui. Je vais jeter un coup d’oeil à ton blog plus profondément dès que j’aurai un peu de temps devant moi. A bientôt 😽

    • laparenthesedor dit :

      Merci pour ton retour 🙂
      J’espère aussi que mes enfants (quand j’en aurais) ne deviendront pas accros…

  14. Justine dit :

    Coucou, il me semble que j’avais posté un commentaire ici, tu ne l’as pas reçu ?

  15. […] À lire aussi L’impact des réseaux sociaux sur notre vie […]

  16. […] Ça critique tout, en public. Le mari, la mère, l’enfant, telle marque, tel service. Machin, truc, le boulanger. Peut-être le faire à un endroit plus propice? Pas sur le réseaux où l’on partage son blog. Un endroit où la vie privée reste un peu privée? Histoire aussi de ne pas donner une mauvaise image de soi-même au passage. Bon après chacun a sa façon de voir les choses là dessus, mais moi ça me dérange un peu. Je ne me verrais pas exposer ma vie à ce point sur les réseaux sociaux. […]

  17. […] À lire aussi L’impact des réseaux sociaux sur notre vie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Parenthese d'Or - Tout droit réservés
%d blogueurs aiment cette page :