C'est dit Humeurs

L’infériorité au travail

Je crois que c’est l’un des pires sentiments, au niveau du travail, le pire du pire ça pourrait être quoi sinon?

Chaque travail – où presque – a son lot de critique, de moquerie, de méchanceté. Pas tous je pense car dans mes clichés je pense que, par exemple, un médecin ou un juge ne doivent se sentir souvent rabaissés. (J’avais prévenu, c’est cliché).

Je les trouve souvent assez hautains (voir cons) (pas ma doctoresse, elle est gentille elle).

Je viens d’une famille ou quelques cousins ont plutôt bien réussi, quand je dis plutôt bien réussi je parle de la filière « médecine ». Et il y a un slogan dans ma famille « si tu ne fais pas la filière médecine tu n’es qu’une pauvre merde »

Non je rigole, ils ne l’ont jamais dit. C’est juste mon ressenti.

J’ai ce grand souvenir où j’annonce à ma grand-mère paternelle que j’ai enfin le boulot que je voulais faire (Atsem)(égale = une merde) Devinez ce qu’elle m’a répondu la vilaine ! « C’est toujours ça en attendant autre chose » AH! « mamie » ce que je pense de ça / de toi, ne peut pas s’écrire ici, ça heurterait la sensibilité de certaines personnes.

Il y a donc l’infériorité venant des proches amis aussi venant de ceux avec qui on travaille. Animateurs, enseignantes, Atsems, cantinières et parents d’élèves.

Avant d’avoir un poste d’Atsem, j’étais « remplaçante » donc je naviguais sur un peu tous les postes  dans plusieurs écoles. Entre les « tu n’es QUE remplaçante » et « ne rêve pas tu ne l’auras pas le poste ». Pourquoi? Parce que j’étais trop jeune voyons ! 22 ans mais incapable merde alors!

Et vous savez quoi ? Bah je l’ai eu le poste HAHAHAHA ! La tête qu’elle a fait quand elle a apprit ça ! C’était énorme.

Et donc à propos de mon jeune âge, justement après avoir eu mon poste, première rentrée officielle sur un poste d’Atsem. Ça se passe bien, j’ai une collègue Atsem au top (que j’ai toujours depuis 4 ans maintenant), Avril, des petits nouveaux arrivent et visitent l’école et là le père d’un petit à sa femme (au passage j’étais juste derrière donc à moins d’avoir un gros problème d’audition je devais TOUT entendre)  » Mais elle-là, elle a quelle âge? C’est pas possible, c’est n’importe quoi, bien trop jeune, incapable de s’occuper de notre enfant » Sa femme « Si elle est là, c’est qu’ils l’ont jugé capable » MERCI MADAME ! Le petit truc un peu drôle aussi c’est ce même papa, 2 ans après, devenu président de l’association des parents d’élèves m’offrant des fleurs en me remerciant pour mon travail. Comme quoi a 25 ans on est vachement plus compétente d’un coup !

Mais le pire, enfin ce que moi je trouve le pire du pire, le truc vraiment humiliant, c’est quand dans mon travail on me qualifie de « dame ». Ce mot me semble tellement péjoratif. Tellement rabaissant. Jusqu’à présent il est sortit de la bouche des enseignantes avec qui j’ai travaillé. Les enseignantes sont nommées « maitresses » et nous, des « dames ». J’ai des frissons à chaque fois que je l’entends. Surtout que bon, il n’y a que que trois prénoms à citer, ce qui n’est pas beaucoup plus long que « les dames ». Je suis suis rien d’autre qu’une de ces « dames » a leurs yeux, on ne sait pas trop à quoi elle sert cette dame vu qu’elle n’a pas de qualités précises à priori. C’est juste une dame.

(Petit big up aux enfants qui persistent à m’appeler par mon prénom dans ces moments-là ♥)

Et vous, avez-vous ce genre de ressenti sur votre travail?

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 thoughts on “L’infériorité au travail”

  1. Je comprends ton ressenti !!! Quand j’étais en maternelle je me souviens de mon ATSEM, elle s’appelait Annie, et j’en garde un très bon souvenir !!!!

    Sinon dans l’enseignement, quand t’es stagiaire t’es une sous-merde aux yeux de l’administration, l’inspection et même certains collègues !!!!
    Par exemple, une année, j’étais en stage.
    – Un élève a dit à une collègue titulaire dans le couloir entre 2 portes avant de se barrer « tu veux coucher avec moi madame ». Le lendemain : conseil de discipline, viré dans la semaine
    – A la fin d’un cours, un élève reste pour me poser une question sur le cours parce qu’il a pas bien compris et me tripote les seins au calme (enfin, ça n’a pas duré bien longtemps vu que je me suis vite dégagée et je lui ai hurlé de sortir de la salle). Un mois et 3 rappels de ma part au principal plus tard : réunion avec l’administration et les parents, avec juste « est-ce que tu lui as touché les seins ». Et rien de fait. Bah ouais, la stagiaire on s’en tape !!!!

  2. Coucou, c’est vraiment dommage que tu aies ce ressenti à propos de ton boulot. Je comprends que ça puisse te toucher. J’ai une amie aussi qui se sent rabaisser dans son travail. Elle en parle beaucoup à ses collègues pour qu’ils en prennent conscience et qu’ils arrêtent leurs remarques désagréables. C’est un travail de longue haleine mais ça porte ses fruits. Mais je reconnais que ça peut être fatiguant. Bon courage à toi.

  3. coucou
    Très bon article, c’est vrai qu’il n’y a pas de sous ou saut métier et ATSEM, c’est un bon métier. Je suis esthéticienne et dans ma famille ce n’est pas un vrai métier, je n’ai jamais été soutenue dans mon métier. Tu peux être fière de toi et de ton travail
    bise bon weekend

  4. Je suis assistante commerciale et je trouve souvent que les femmes, de manière générale dans les entreprises, sont rabaissées! C’est à nous de porter le chapeau pour des conneries faites par les commerciaux ou les directeurs, on nous mate les seins (bonjour ancien patron!), etc. Ce qui m’agace le plus, c’est lorsqu’un homme de plus de cinquante ans me dire « bonjour mademoiselle », alors que j’ai 31 ans, que je suis en couple, avec un enfant. Même si ça n’est pas écrit sur mon visage, on voit quand même que je ne suis pas une jeune fille!! Du coup, je réponds « Non! Madame! ». Non mais^^

  5. Coucou,

    Je comprends tellement ce que tu veux dire. Quand je suis entrée en fac de Psycho tout le monde de disait  » ah ok mais c’est la fac poubelle, c’est pour te réorienter en quoi après ». Et ba non j’aimais la psycho et je voulais devenir psy. Je bosse dans une école primaire. Les gens me disent souvent « elle t’a prit pour une aves ça craint » ba non ça ne craint pas ! Ce n’est pas parce qu’une AVS a moins de formation que moi que c’est une insulte. Chaque personne a son parcours, ses valeurs, ses expériences. Inutile de se sentir supérieur, apprenons plutôt les uns des autres…

    Des bisous

    Morgane
    http://www.fille-a-paillette.fr

  6. Hello ! C’est vraiment dommage que chaque travail ne soit pas considéré à sa juste valeur. Je suis sure que les « enseignantes » auraient plus de mal à faire leur boulot sans toi ! Quant à l’âge … Je crois que c’est la mentalité en France ! Quand tu fais jeune (pas besoin de donner ton âge), personne ne te prend au sérieux ! C’est bien dommage ! En tout cas, tu as eu ta revanche avec ce monsieur 🙂

  7. Si tu te sent compétente et que tu aime ton travail (que ce soit ATSEM ou un autre) alors il n’y a aucune raison que tu te sente rabaissée. J’ai travaillé deux ans dans une école primaire en temps qu’assistante de direction et on était tous au même niveau (maîtresses, personnel de direction, de la cantine ou ATSEM) on s’appelait tous par notre prénom et si un parent se permettait de faire une remarque déplacée, les collègues étaient toujours la pour les remettre à leur place. Après je trouve ton article assez violent et dur dans ton ressenti. N’ai pas peur d’assumer tes choix et répond toujours avec le sourire à tes détracteurs (ta grand mère par exemple) et montre leur que tu es heureuse et que tu n’as rien à prouver à personne. 😉

  8. Coucou ! Je ne suis pas encore dans le monde du travail mais j’arrive à comprendre ton ressenti surtout quand je suis en stage.. Les personnes qui t’appelles « la stagiaire » plutôt que par ton prénom c’est très énervant.. Ou encore quand j’étais caissière, pour mon boulot d’étudiante, parfois les clients ne se gênaient pas de dire devant moi « euh c’est pas une caissière qui va m’apprendre quelque chose ».. des trucs assez affligeants mais bon, il y a des cons partout comme on dit !! Courage à toi dans ton travail !

    1. C’est fou le manque de respect des gens !
      Ça ne me viendrais à l’idée d’appeler la stagiaire comme ça, elles ont un prénom je les appelle par leur prénom, d’ailleurs je ne leur rappelle pas leur « statut »
      Elles sont là pas découvrir un travaille peut-être pour aimer, alors autant ne pas les dégoûter 🙂

  9. Je comprends tout à fait, effectivement c’est nul de se sentir rabaissée, que ce soit au travail, par sa famille ou ses amis…. Heureusement qu’il y en a d’autres qui sont plus sympas !

  10. AH oui jeunesse + femme souvent ça peut être mal jugé. Je suis chef d’entreprise, bon ok j’ai maintenant 32 ans, pas si vielle quand même (mais ça fait plus de 6 ans maintenant) et on a du mal à me voir comme la patronne, du fait surtout de mon jeune âge et pourtant sans me mettre en avant je suis plus compétente que les plus âgés du fait justement de ce jeune âge et de mon envie d’avancer. Des cons y en a partout, il faut leur prouver leur tords comme avec ce papa, sinon, il faut les ignorer… et puis bientôt tu sera trop vieille pour t’occuper de leurs enfants, à mon avis ça ne cessera jamais…

  11. Coucou !
    Alors moi ce n’est pas tout à fait pareil. Je suis atteinte d’anxiété généralisé qui fais que je ne peu pas bosser alors imagine ce que l’on peu dire aussi .. Alala 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *