Humeurs

Nos peurs en rêve

Je suis une grande rêveuse, je rêve beaucoup. C’est très très rare que je passe une nuit sans rêver. Je fais des rêves de toutes sortes mais je crois que je suis la meilleure pour me traumatiser rien qu’en rêvant et c’est assez récent, 2 mois que ça dure à tout casser. Bien-sur ça m’arrive de rêver sur des sujets que j’avais pu évoquer dans la journée qui précédait mais ce n’était pas des peurs, ou rarement. On dit que nos rêves reflètent, parlent, de choses qui sont en nous. C’est simple je rêve des choses qui me font peurs. Parfois on rêve d’événements qui sont déjà arrivés ou qui vont arriver. Ou parfois ni l’un ni l’autre. Quelques fois je fais des rêves vraiment perchés ! Je me demande où je vais chercher ça. Ces derniers temps par contre c’était pas vraiment cool, plutôt triste. J’ai peur de l’abandon. J’ai une trouille bleue de l’abandon. On m’a souvent abandonné, que ce soit en amour ou en amitié, mais malgré toutes la paroles rassurantes possibles, mes rêves ne cessent pas, ils empirent. Et ça va de plus en plus loin, de plus en plus marquant. Mais ça ne s’arrête pas à cette peur, ça englobe tout, quelque choses m’inquiète dans la journée, j’en rêve la nuit suivante. Jusqu’au point où je ne voulais plus dormir par peur.

Mais il parait que pour certain rêve c’est une bonne chose ! On m’a appris à analyser mes rêves, ou quand je suis dans la doute je demande à «l’analyste» en question. Dans l’interprétation de mon rêve, il y a une grosse note de positif (ouf), il parait qu’il  a des choses qui renaissent en moi (youpi). Par exemple quand vous rêvez que vous êtes enceintes c’est positif, mais ça ne veut pas dire que vous allez tomber enceinte. À l’inverse si vous rêvez que vous perdez vos dents c’est pas super positif.

C’est comme le rêve où on tombe, c’est l’un des pires celui-là, je pense qu’on l’a tous fait au moins une fois, bon, moi ça doit être 10.

Mon plus joli rêve: (attention c’est perché, mais j’y retournerais volontier), j’habitais le Château de Versailles (oui rien que ça), mais j’étais moi, Aurélie, pas Marie-Antoinette. J’étais dans une belle robe d’époque, couleur crème, j’ai donc supposé que ce rêve était dans le passé. J’étais assise au bout du lit, regardant dehors, il faisait beau et bon, ça devait être l’été. Et là, mon canon de mari arrive dans la chambre, bon je ne me souviens plus de son prénom. Il était en costume, mais pas vraiment d’époque. Il m’a parlé, de son travail, il était avocat. Et merdalors je me suis réveillée.

(Je vous assure que pendant des mois j’ai cherché mon avocat, jamais trouvé, j’ai trouvé un footeux à la place)(Je le garde :p).

Mon pire rêve : Il est assez récent et je vais le décrire sans vraiment le décrire. C’est simple c’est finalement le sujet principal de cet article, on m’abandonnait. Le rêve était bref mais dur en émotion, je ressentais vraiment tout, la douleur, le vide, la détresse. C’était horrible. Il semblait tellement réel que j’étais assez déstabilisée en me réveillant.

Mais on peut faire quoi contre nos rêves?

Être rassurée ne marche pas, j’ai été trop marqué je pense. Même si j’entends bien les paroles rassurantes il y a cette partie de moi qui se dit oui mais on ne sait jamais. On fait quoi contre nos rêves? Avons-nous un moyen de les contrôler? Doit-on en tenir compte?


À lire aussi Je voudrais un monde…

6 blogs que j’
Ma Bulle Cosmeto 
Natacha Birds
 Oh My Dexy
Les Instants de Justine
Gold and Green
Rendez-vous sur Hellocoton !

0 thoughts on “Nos peurs en rêve”

  1. Je compatis ! Ça peut être tellement cauchemardesque quand nos peurs se retrouvent dans nos rêves. Et des peurs on en a tous… personnellement j’ai remarqué que si je suis dans une période difficile, angoissante ou fatigante je vais être beaucoup plus vulnérable à ce genre de rêves, et à l’inquiétude qu’ils peuvent laisser. En sachant ça j’essaye de ne pas trop m’y attarder même si c’est tout sauf évident ! Et j’essaye de ne pas toujours en prendre compte, même si j’aime analyser un peu aussi. Je fais des rêves parfois tellement perchés comme toi que j’essaye de garder du recul :-p Après il y a le fait de mettre en place une petite routine avant de se coucher pour se changer les idées, se détendre… je pense que ça peut aider parfois !
    Bon courage j’espère que tu passera des nuits sereines 🙂

  2. Tout comme toi je suis une grande rêveuse, en comprendre la signification l’a toujours intéressé. Parfois ce sont des rêves dignent d’un scénario de Spielberg, d’autre sont récurrent, en général une fois par an, je le fais même et un jour ça s’arrête. C’est assez fascinant ☺

  3. Je rêve énormément, les rêves me fascinent, me passionnent.
    Mais je me souviens tellement bien de mes rêves que ça devenait presque empoisonnant pour ma réalité. Parfois même je n’étais plus sûre si certaines choses étaient réelles ou venaient d’un rêve. Parfois certaines angoisses, mais aussi certains bonheurs ou bien-êtres inaccessibles me poursuivaient dans la réalité et m’obsédaient.
    Ma solution a tout ça a été simplissime : je me suis mise à tenir un journal de mes rêves. L’exercice est un peu exigeant, mais quand on en prend l’habitude on n’y fait plus attention. Chaque fois que je fais un rêve, dont je me souviens suffisamment, je l’écris, avec la date. Au réveil quand j’ai le courage et le temps, le soir ou même pendant une pause au boulot.
    Ecrire son rêve, ça permet de le mettre à distance. Noter chaque détail, même insignifiant, ça permet de dire que oui ça a bien existé dans ma tête, mais que oui ce n’était qu’un rêve. J’ai remarqué cette chose fascinante : dès que je l’ai écrit, même un rêve ou un bout de rêve traumatisant, ou qui me colle à la peau s’envole complètement.
    Je crois aussi que parfois j’ai cette espèce d’angoisse de me dire que je n’ai pas le droit d’oublier tous ces scénarios que mon cerveau invente dans la nuit, que ce n’est pas respecter mon imagination, alors même inconsciemment, je fais tout pour raviver le souvenir pour ne pas l’oublier. Depuis que j’écris tous mes rêves, je suis complètement libérée de ça et beaucoup plus sereine.
    Dernière chose, à la fin de chaque rêve, je mets une petite rubrique commentaires. Souvent, elle est vide. Parfois, spontanément je comprends ce qui, dans la journée précédente, dans mes inquiétudes ou mes désirs du moment, m’a fait faire tel rêve et je l’explique en commentaire. Et parfois aussi, sur le coup je ne mets rien, et deux trois jours plus tard, je relis le rêve et il y a des trucs qui me sautent aux yeux, que je n’avais pas vus du tout avant. Du coup, je les écris.
    Parfois, quand je relis plusieurs rêves quelque temps plus tard, je remarque des similitudes entre eux que je n’avais jamais vues avant, parfois des petits détails qui reviennent sous d’autres formes, mais qu’il faut avoir du recul pour remarquer. Et souvent, ces récurrences me permettent de mettre le doigt sur quelque chose qui m’a contrariée, angoissée ou autre.
    Bref, peut-être que tu tiens déjà un journal de tes rêves et que mon commentaire ne t’apporte rien de neuf, mais vraiment, faire ça m’a pour ma part complètement libérée, simplifié la vie, fait du bien. Et en prime quand je relis certains trucs un an plus tard, ça me fait marrer.

  4. Tout pareil que toi : peur de l’abandon qui se fait ressentir dans les rêves. Mais je rêve aussi souvent que mes proches décèdent ou que je me fais tuer… C’est assez traumatisant et au réveil je ne sais plus différencier le vrai du faux.
    Je pense qu’on ne peut pas lutter contre les rêves, en tout cas pour ma part je n’ai jamais réussi à les controler.
    En tout cas je me suis beaucoup reconnue à travers ton article, très bien écrit
    Des bisous

  5. J’accorde également beaucoup d’importance aux rêves, et ils peuvent être tellement déstabilisants parfois ! Tu parles de lutter contre eux, mais je pense qu’il ne faut pas tenter de les fuir justement… Ce sont avant tout des exutoires pour notre cerveau, alors autant se confronter à ce qui nous effraie/blesse/révolte/rend jaloux/etc. pour de bon, pour ensuite entamer une nouvelle journée de bon pied (enfin… j’ai déjà rêvé de pieds tranchés avec du sang partout braaaaah) !

    Quelques vidéos qui m’endorment rapidement :
    ♦ Tom Day – Going Home : https://www.youtube.com/watch?v=QhDv9Gwj5wI
    ♦ TV Blonde – Ocarina : https://www.youtube.com/watch?v=enHgdTrKChs
    ♦ Playlist soft jazz : https://www.youtube.com/watch?v=k3_tw44QsZQ
    ♦ Playlist post-rock : https://www.youtube.com/watch?v=FrzGOTT8MEM
    ♦ ASMR : j’ai fait un petit article dessus ! http://claramisu.blogspot.fr/2016/09/ma-selection-asmr.html

    Sinon, j’ai pensé à offrir un projecteur planétarium/effet sous-marin à mon copain qui a du mal à s’endormir. Ça peut aussi aider à faire des jolis rêves 😀

  6. Les rêves sont vraiment étranges des fois.
    J’ai déja révé avoir 4 enfants d’un coup et que je gerer ( alors que j’ai du mal de fois avec 2)
    J’ai réver que mon homme partait avec une autre moins drole.

    J’ai jamais réver d’etre dans un chateau a une époque avec un avocat par contre lol

  7. J’aime beaucoup ton article! Je me rappelle de tous mes rêves quasiment, et c’est vrai qu’il y en a certains que je n’arrive pas à oublier tellement ils m’ont marqué. Certains m’ont totalement traumatisé, je me souviens de certains rêves quand j’étais petite qui m’avait vraiment fait super peur, et aujourd’hui je pourrais encore raconter l’histoire! Il y a aussi d’autres rêves que je voudrais prolonger, et « revoir » encore et encore tellement c’était parfait ! Mais c’est vrai que dès qu’un truc me tracasse, j’en rêve c’est fou comme le cerveau peu retranscrire ce qu’on ressent et pense… C’est quelque chose qui m’intrigue vraiment ! Et pour l’histoire de tomber dans le vide, ça m’arrive très souvent. On m’avait dit que ça arrive quand tes nerfs se relâchent totalement… donc je ne sais pas !
    Bisous

  8. Je rêve énormément aussi, au moins 2 par nuits. Ils me marquent plus ou moins, un passage ou dans leur intégralité. Il y en a des bizarres, des funs, des réalistes (tellement que lorsqu’on en sort on se dit : ben mince, je dormais en fait), des colorés, des noir et blanc. Des cauchemars aussi. Terriblement ancrés dans mon esprit que je peux en être traumatisée toute la journée au réveil, et je peux m’en souvenir encore des mois après.
    Le cerveau travaille tellement à faire de l’ordre la nuit dans tout ce que l’on a vu, appris, entendu, qu’il fait parfois de drôles de mélange.

  9. C’est incroyable à quel point j’ai pris plaisir à lire ton article. Ton écriture, que ce soit la forme ou le contenu, donne envie d’être lue. Je me pose moi-même de nombreuses questions sur les rêves en général.
    Donc Je lisais, je lisais, et là paf je suis arrivée au paragraphe dans lequel tu parlais du château de Versailles. A cette occasion, je me suis aperçue que l’on portait le même prénom 🙂

  10. Coucou Aurélie, ça fait un moment que je n’étais pas venue sur ton blog  »sur les blogs tout court », et j’apprécie toujours autant la légèreté que tu mets dans chacun de tes mots.
    Le rêve? c’est un sujet qui me passionne, mais pas tant que ça , car je ne sais ni interpréter mes rêves, je ne m’en souviens pas tous les matins ce à quoi j’ai rêver et ça me triture l’esprit parfois, tellement j’ai envie de me resouvenir.
    Depuis 3 semaines où j’ai perdu mon père , qui me manque terriblement, je rêve de lui , de façon très brève, où il ne parle pas, il ne dit rien, il me regarde sans réaction et faudrait que je cherche ce que ça veut dire.
    Après mes rêves, de ce dont je me souvienne, je rêve beaucoup d’inconnu très amoureux, je rêve que je nage dans une piscine d’une eau turquoise, que je conduis , alors que je ne sais ni nager, ni conduire…
    Par contre, se voir habiter dans le château de Versailles, ça doit être tellement plaisant et ça fait rêver.
    Bisous de La Réunion et bonne journée à toi

    1. Coucou, merci beaucoup 🙂
      Je suis désolée pour ton Papa 🙁 Je ne connais pas encore assez les significations des rêves pour t’aider, à part que rêver d’un homme c’est une partie de toi, ton père étant un proche, une partie de toi importante que tu vois dans tes rêves…. après c’est difficile de déchiffrer tout ça… mais c’est normal que tu rêves de lui… pour les autres rêves là je donne ma langue aux chats !
      Bisous 🙂

  11. Il est génial cet article ! XD Moi je ne me souviens pas trop de mes rêves, et trop souvent de mes cauchemars !
    PS : j’aime bien le château de versailles j’espere en rêver ce soir 🙂

    Anthony & Noémie
    blogueurs amoureux sur notrecarnetdaventures
    Sur le blog en ce moment : immersion au Showroom de Nocibé !

  12. Il m’arrive aussi souvent de rêver, je ne me souviens pas toujours mais par contre, je me souviens plus de mes cauchemars en général. J’ai remarqué que j’en fais beaucoup plus en période de stress. J’aimerai aussi qu’ils cessent pour dormir mieux et plus sereinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *