Attendez avant d’appeler BB ou 30 millions d’amis, je vous explique.

J’ai toujours eu des chats, depuis toute petite en fait. En fait mon premier « vrai » chat mon père l’avait ramené alors que j’étais très malade depuis plusieurs jours avec beaucoup de fièvre, sans trop de raisons, j’ai vu le chat, j’ai bondi du lit, j’étais guéri. Si si. Il s’appelait Confetti.

Puis il y a eu Choupette, qui n’a pas survécu longtemps à cause de la dangereuse route devant chez nous. Un drame, j’ai pleuré tout un weekend. Je devais avoir 6 ou 7 ans. (Ou moins?) Alors mon frère, en cachette, a comploté avec mes parents, puis m’ont ramené un autre chat en fin de journée. Ma Royale. Et croyez-moi elle méritait ce prénom, une vraie Reine. Je l’ai eu pendant plus de 15 ans. Un caractère de cochon mais adorable. Elle avait fait des petits bébés, j’en avais gardé un, Tommy, une boule de poil toute douce, ce chat était trop mignon. Mon voisin moins.

Bon lui, il avait la réputation de tuer tout les chats du quartier. Tommy n’y aura pas échappé et s’est envolé… Mon deuxième gros malheur, je l’ai vu dans un état pitoyable, la souffrance dans ses petits yeux… Royale est partie de vieillesse quelques années après.

J’avais toujours ma petite chienne (oui, j’aime les animaux). Mais elle n’était plus toute jeune non plus. Trois ans après Royale, j’ai repris un petit chat, j’avais tellement peur de perdre ma chienne et de me retrouver « toute seule » sans animaux. Lexie est arrivée.

Oui mais voilà, trois ans plus tard, je reprends un chat, mais il restera à la maison. Sauf que quand on sortait dans le jardin avec ma chienne, elle miaulait de tristesse, car elle était toute seule, puis nous dehors.. Alors l’idée est venue de la tenir attaché, étrangement, elle a adopté l’idée. Un jour j’ai même voulu la changer de « coin » de jardin, je vous assure qu’elle m’a grondé. Alors je l’ai remise, à côté de son arbre, avec sa « niche » et tout son petit confort. Sachant qu’elle a une grande corde donc elle peut se déplacer.

Le truc drôle c’est que, quand Lexie s’échappait elle courait direct vers son coin de jardin. Donc, elle l’aimait bien ce petit coin.

Ma petite chienne s’est envolée et est arrivé quelques mois plus tard, sans que ce soit voulu, bébé Gribouille, habitué dès tout petit du coup.

(Oui il y avait un petit oiseau au loin, d’où son regard)

Bien évidemment j’ai été jugé. Quoi tu attaches tes chats, un chat ça doit être libre, bla bla bla, t’as pas honte? Bah non j’ai pas honte, j’ai bien trop peur qu’il rencontre un méchant voisin qui n’aime pas les chats ou qu’ils aillent sur la route un peu dangereuse et n’en reviennent pas vivant. Et en me renseignant je suis loin d’être la seule à les attacher mes chats !

Ils ont beaucoup de cordes pour se déplacer à leur aise, toujours avec de l’ombre et du soleil au choix, si ça tape trop je rajoute un parasol (oui), ils ont leur niche, leur bol d’eau, leur litière, à manger, ils bronzent, ils jouent, ils dorment, ils chassent les papillons et les abeilles (Gribouille adore jouer avec les mouches aussi et les bourdons)(Ça piquouille parfois, hein mon Gribouille ? :p). Ils me semblent plutôt heureux. Mes chats n’embêtent pas les voisins, vu qu’ils restent dans le jardin. (Ils sont dans le jardin si on est à la maison, quand on part il rentre dans la maison, je ne voudrais pas qu’il soit embêter par un autre chat ou autre). Et du coup ne vont pas sous les roues des voitures (ô joie). J’aime mes chats et je les aime encore plus en sécurité et en vie.

Et il y a quelques jours, j’ai trouvé Lexie à côté de sa corde, pas attachée. Comme quoi, elle l’aime bien son coin de jardin.

J’ai un peu hâte de lire vos commentaires, positifs et négatifs !

Rendez-vous sur Hellocoton !