Les prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants

16 avril 2019

Travailler avec des enfants c’est chouette. Si, vraiment, c’est chouette. Parce que les journées pourtant toutes organisées de la même façon. Elles ne se ressemblent pas. La routine n’existe pas. On reçoit énormément de leur part. Que ce soit, des sourires, des rires, de l’amour, des microbes (quoi, c’est vrai aussi.). Vous l’aurez compris dans son ensemble c’est génial.

Les prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants

Oui dans l’ensemble nous avons des enfants adorables, mignons, gentils. Puis aussi, et là ça va être dur à lire. Nous avons des petits diablotins. Ouh la la le mot est dur, je vais passer pour une horrible méchante. Mais il faut arrêter de se voiler la face, tous les enfants ne sont pas des anges absolus. Parfois je me demande comment c’est possible qu’un si gros caractère soit dans un si petit enfant. Autant d’insolence… De violence. C’est impressionnant. (Rassurez-vous dans 97% des cas ils sont mignons).

À lire aussi J’aimerais avoir une fille pour :

Les prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants

À lire aussi Comment je sais que les vacances sont bientôt terminées

Donc, étant marquée au fer rouge par certains prénoms, pour toutes sortes de raisons donc. Voici la liste des prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants.

Mael

Je ne dirais pas pourquoi je ne donnerais pas ce prénom. Par contre j’ai une sorte de petite anecdote rigolote avec ce prénom. Le grand s’appelait donc Mael, le petit frère Mathys. Ce qui a donné Maelys pour la petite soeur. C’est mignon non?

Elsa

Franchement, ça suffit le coup de la reine des neiges.

Théo

Je sais, c’est cliché et pourtant. J’en ai eu des Théo, mes collègues en ont eu. Les Théo ils sont pas faciles faciles.

Myah

Celui-là, ce n’est même pas négociable avec une grosse somme d’argent. C’est non non non. J’ai testé le prénom trop de fois pour changer d’avis. Même écrit de façon différente, ça ne marche pas.

Kévin 

Une autre anecdote rigolote avec ce prénom. Lors d’une formation, la formatrice a donné un prénom. Pour parler des cas difficiles qu’on rencontrait au travail, sans nommer le vrai prénom de l’enfant. Il se trouve qu’elle a choisi Kevin. On a toutes rigolé. Ça voulait tout dire.

Les prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants

Évidemment, ceci n’est que mon avis à moi. Si votre enfant s’appelle comme ça, ce n’est pas une critique. Et n’oublions pas que tous les enfants sont différents. Il existe des Aurélie parfaites et des Aurélie horribles. Laquelle je suis? Haha je ne sais pas, dîtes-moi :p !

Souvent je rigole toute seule quand je lis un article, ou que j’entends quelqu’un parler du futur prénom de son bébé, ou de n’importe qui donnant le prénom de son nouveau-né. Et je me dis “oh je n’aurais pas choisi celui-là moi”.  C’est aussi ça de travailler avec des enfants. Avoir des à priori sur certains prénoms. C’est pas très bien. Mais quand ça se répète plusieurs fois, sur le même prénom, on se dit qu’il n’y a pas de hasard.

Travailler avec les enfants, ça reste quoiqu’il arrive, un métier hyper enrichissant. On apprend beaucoup avec eux. Et on cumule énormément de souvenirs au fil des années. Certains nous marquent plus que d’autres. Dans le négatif, comme dans le positif.

À lire aussi Quand nous serons grandes

Les prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réponses à “Les prénoms que je ne donnerai pas à mes enfants”

  1. catherine dit :

    C’est tres interessant merci! J’attends un deuxieme alors forcement, le choix d’un prenom est…inevitable! Bon a savoir pour ceux-la ( meme si je ne les choisirai pas non plus) et je retiens aussi les conseils de mes amies instit qui semblent aussi connaitre des prenoms “betes noires”. Et comme tu le dis quand les (mauvais) caracteres semblent se repeter de prenoms en prenoms c’est pas terrible! Et tu as raison, faut arreter de penser que tous les enfants sont des petits anges, parfois c’est des periodes mais parfois c’est juste dans les caracteres

    • laparenthesedor dit :

      Après comme je le dis, ce ne sont que mes avis perso :p mais voilà, quand ça se répète souvent…. c’est un signe haha 🙂

  2. Lexie dit :

    Je me suis souvent demandée de quelle façon le prénom impactait la personnalité. Pour l’anecdote, ma fille cadette porte un prénom très répandu au Canada… pour les filles de mon âge (la trentaine donc). C’est un peu comme si j’avais donné Julie ou Sophie (ou Aurélie, tiens ;)). Je crois que ça fait un drôle d’effet aux gens. À ma décharge, on n’a pas exactement les mêmes tendances au même moment. Plusieurs de mes collègues/amies de 30 ans s’appellent Véronique, ou Andrée (Andrée-Anne, Andrée-Eve, Audrey-Anne, grosse mode des prénoms composés il y a 30 ans). La mode est désormais aux Liam, Emma (imbattable dans tous les pays occidentaux il faut croire), mais aussi Simone 🙂

    • laparenthesedor dit :

      J’avoue que c’est quelque chose qui me rend très curieuse, je suis souvent à regarder les significations des prénoms.
      Ah oui Simone revient, c’est rigolo !

  3. AURORE dit :

    Je suis animatrice en école et centre de loisirs, et j’ai eu un Maël et un Théo.. Tous les deux frères et tous les deux des diablotins ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Parenthese d'Or - Tout droit réservés
%d blogueurs aiment cette page :