On me coupe toujours la parole

15 janvier 2019

S’il y a bien un truc qui m’agace, c’est ça. Me faire couper la parole. Et c’est quelque chose d’horriblement régulier. Beaucoup trop fréquent à mon goût même.

On me coupe toujours la parole

On me coupe toujours la parole

À lire aussi J’en ai marre de ces blogueuses qui :

Et ceci tout le temps. Que ce soit au travail, en famille, au cours d’un repas, une simple discussion. Je me fais couper la parole. Je pense même pouvoir dire que ça arrive au moins une fois par jour. Et je trouve ça énorme.

Ça arrive quand moi-même je raconte quelque chose, ou quand je participe à une conversation, que je donne mon avis ou un conseil. Ça ne loupe pas, je n’aurais pas le temps de terminer ma phrase. Si par exemple je suis entourée par beaucoup de monde et avec des personnes qui parlent forts, ça me navre tellement que je ne prends même pas la peine de me lancer.

Je suis un peu timide et très réservée. J’ai pas vraiment confiance en moi, alors plus il y a du monde moins je parle fort. Donc déjà, pour se faire entendre c’est compliqué. Mais quand j’y arrive il y aura toujours quelqu’un pour parler plus fort que moi et par la même occasion me couper la parole.

Se faire couper la parole je trouve ça agaçant donc, mais pas que. À force, je fini par me sentir inutile. Je le prends comme ci ce que je disais était inintéressant. Insignifiant.

Dans certain cas, c’est un grand manque de respect. Assez récemment dans le cadre du travail, je raconte quelque chose et la personne qui me regardait parler me tourne le dos, me coupe la parole et raconte une tout autre chose bien fort. Je suis restée les yeux grands écarquillés.

Alors, il faut oser

Très récemment, j’ai commencé à me dire que ça devait changer. Alors quand on m’a pour la énième fois couper la parole, j’ai persisté plus fort. Puis j’ai du ré-insisté encore un peu plus fort. Et ça a marché. Et j’étais contente !

Donc maintenant j’essaie de ne pas me démonter et j’ose. J’insiste deux fois. Puis si ça marche pas, j’attends un peu et je me relance. Car après tout, j’ai encore le droit de me faire entendre.

À lire aussi 4 choses que je n’aime pas dans les festivals

On me coupe toujours la parole

On me coupe toujours la parole
Rendez-vous sur Hellocoton !

36 réponses à “On me coupe toujours la parole”

  1. Aipaminomdas dit :

    L’irrespect et l’égoïsme font malheureusement partie de notre quotidien. Moi d’abord, les autres je “men fous”. Ce n’est pas en acceptant ce constat qu’on peut avancer. Il semble que tu aies élaboré une partie de la solution dont tu as besoin pour qu’on t’écoute : tu as insisté UN PEU PLUS FORT. Tu devrais continuer. Il est toujours possible de dire “Je te remercie de me couper la parole” de manière suffisamment ferme pour que ta voix soit entendue. Ou “si tu permets, je voudrais terminer ; j’en ai pour une minute”. Enfin des trucs comme ça. Il faudrait que tu puisses mettre ta timidité dans ta poche et exprimer ton “MOI”. C’est ce que je te souhaite vraiment.

  2. Je suis d’accord avec toi c’est tellement impoli… le fait que la personne t’ait tourné le dos, c’est aberrant… des bisous ma belle!

  3. Coucou ma belle,

    Je me retrouve beaucoup dans cet article. Le sentiment d’être inintéressante je le connais beacuoup, du coup je n’osais pas déranger ni faire trop de bruit. Le blog m’a vraiment aidé à prendre de l’assurance car c’était mon espace et personne ne pouvait me couper. Comme toi j’essaye maintenant de m’affirmer parce que je pense que demander à ce qu’on m’écoute et à ce que l’on me respecte est normal. Bravo pour cet article, il m’a beaucoup touché !

    Des bisous

    Morgane ✨

  4. Kassandra dit :

    Faut que je prenne exemple…
    C’est tout pareil pour moi. Le fait de ne même pas me lancer prends bien souvent le dessus. 🙂

  5. Arf ça me désole ça !!! Le pire ??? Je coupe moi-même la parole aux gens !!!!! Mais je ne m’en rends pas compte, en fait quelqu’un raconte un truc, oh y a un truc qui me fait penser à ça, du coup je raconte !!
    Mais j’avoue que pendant longtemps on m’a coupé la parole aussi, surtout en famille et quand j’étais au collège, c’était le même scénario que toi où je disais un truc, et en face la personne se tournait pour raconter un autre truc sans aucun rapport, genre j’existais pas quoi.
    En plus, comme je parle fort et assez vite, je crois que je fatigue les gens looool !!! Du coup au bout d’un moment ils doivent en avoir marre, et ils préfèrent écouter quelqu’un qui a une voix plus apaisante et plus calme.
    En plus de ça, je dis un peu tout ce qui me passe par la tête (en gros je brasse de l’air looool), je suis pas du genre “parole rare mais efficace” que tout le monde va écouter en arrêtant tout. En fait, je crois que je parle tellement que je finis par servir de bruit de fond looooool !!!!!
    Non mais bon du coup quand on me coupe la parole, c’est chiant oui… Merde quoi elles sont pas intéressantes mes histoires ?! 😀

    • laparenthesedor dit :

      Mdr !!!

      Mais moi du coup je pense que c’est à cause de ça que je parle vite. Vu qu’on ne m’écoute pas beaucoup il faut que je parle vite pour que j’ai le temps de dire tout ce que je veux avant qu’on me coupe !

  6. celine dit :

    Je suis entièrement d’accord avec toi c’est irrespectueux au possible. Tu as entièrement raison de t’imposer. Bravo pour OSER.

  7. Karine dit :

    Tu le dis toi même: tu es timide et réservée… du coup les gens se permettent de faire une chose qu’ils n’imagineraient même pas faire à une “grande gueule”… Elle est tellement gentille qu’elle n’osera pas réagir! Je peux me comporter en gros goujat avec elle, je ne risque rien!
    Sauf que, en plus d’être particulièrement mal poli, c’est extrêmement vexant pour la personne en face. Tu analyses très bien ton ressenti… cela est dévalorisant!
    Tu as tout à fait raison de ne plus te laisser faire… pour toi, parce que tu mérites d’être entendue! Non, mais!

  8. Nina dit :

    coucou Aurélie, tu as eu raison d’insister, et de ne pas avoir baisser les bras.
    Même si je suis plus âgée que toi, je suis aussi timide et manque de confiance en moi en public, je devrais un peu + osée comme toi .
    Des bisous ma belle
    Bon dimanche

  9. Salomé dit :

    J’ai le même problème, du coup, je me tais et je me renferme sur moi… Je n’ose même plus parler car je me dis “qui je suis pour parler de moi?” “qui ça interesse ?”
    C’est vraiment dur d’oser…

  10. Justine dit :

    C’est drôle, je viens de regarder une vidéo sur Youtube qui parle plus ou moins du même sujet. Si ça t’intéresse, cette vidéo s’appelle “Je n’ai pas de potes” et elle se trouve sur la chaîne de “Simplement Debora”. Pendant longtemps c’est ce qui m’est arrivé aussi. Je crois qu’en fait j’étais juste très très mal entourée.. Mais avoir confiance en soi et s’affirmer aide beaucoup aussi, alors c’est tout ce que je te souhaite 🙂 <3

  11. Rose Capsule dit :

    Je te comprends totalement ! C’est pareil pour moi et c’est vraiment une chose qui m’insupporte, surtout lorsque c’est systématique. Étant aussi timide et réservée, cela demande déjà un effort de prendre la parole, notamment lorsqu’il y a du monde, alors si en plus les personnes présentes ne nous écoutent pas, on a vite fait de penser qu’on est transparent et que ce n’est même pas la peine de s’exprimer.
    Avec le temps, j’essaye de m’imposer un peu plus, mais ce n’est pas toujours évident d’oser prendre la parole (et c’est parfois au risque de se prendre un vent 🙄)
    En tout cas, MERCI pour cet article ! 🙂

    Bisous
    Jennifer

  12. Jolies lueurs dit :

    En effet, pas très chouette comme sensation. Oser, s’affirmer, c’est le meilleur moyen de désamorcer ça !

  13. Melissa dit :

    J’ai fait le même constat que toi il y a déjà quelques mois … Et je me suis aussi rendue compte que dans 99% des situations je me suis laissé faire et je ne terminais jamais ma phrase … Depuis j’essaye au maximum de m’imposer et lorsque je tombe sur une personne qui ne comprend pas le message (coucou Adrien le collègue sexiste et insupportable) je finis par être impolie et carrément montrer mon agacement en soufflant ou en levant les yeux au ciel si cela fait plus de 2 fois que ça arrive dans la discussion mais c’est fou de devoir en arriver là

  14. Fanny W dit :

    Hello,

    Je te comprends tellement ! Quand j’étais plus jeune j’étais très timide moi aussi et j’avais du mal à me faire entendre, puis avec un gros travail sur moi-même et des études en communication j’ai appris à me faire entendre et surtout écouter 🙂 Bas toi parce que ce tu as à dire et sûrement bien plus intéressant que ce qu’on a dire ceux qui parlent fort ! #Girlpower
    Bises Fanny du blog The cocooning Factory

  15. Laurane dit :

    Oh ben figure-toi que je me faisais la réflexion l’autre jour que j’avais la fâcheuse tendance a le faire sans me rendre compte !! Alors que je déteste qu’on me le fasse, et puis je ne sais pas une grande bouche pourtant !!

    Donc résolution : ne plus le faire en 2019 haha.
    Mais tu as bien raison de ne pas te laisser faire 🙂

    xx

    Laurane.
    Aboutlaurane.

  16. Mindandbeauty dit :

    Hello,
    Ça m’est déjà arrivé mais plus beaucoup aujourd’hui.
    Avant c’était quand j’étais au collège/lycée et que je me retrouvais dans des discussions avec beaucoup de personnes très charismatiques et “influentes”. Difficile de paraître intéressante.
    Aujourd’hui, la pipelette que je suis n’a plus vraiment ce problème. Par contre je coupe la parole sans le vouloir mais je m’excuse après et redonne la parole dès que possible si je m’en rends compte.
    En tout cas tu as raison de plus t’affirmer car que l’on soit timide ou pas on a tous le droit de s’exprimer et d’être écouté.
    Tia

  17. Irène dit :

    Je plaide coupable dans le sens où j’ai longtemps eu tendance et encore un peu aujourd’hui à couper la parole sans le vouloir (par excès d’enthousiasme…). Je suis beaucoup plus vigilante là dessus aujourd’hui, surtout que les femmes se font déjà couper beaucoup la parole, il y a un aspect genré… donc si je peux éviter d’en rajouter ! Après, ça m’arrive aussi à titre personnel mais je m’accroche. On ne devrait pas avoir à se battre dans le cadre d’une discussion, malheureusement on a assimilé des normes différentes et il semblerait que certaines paroles soient négligeables, ce qui est pour le moins agaçant

  18. Sarah Jandau dit :

    Je me suis tellement reconnue dans ton article…
    Lorsque je suis en famille j’ai du mal a m’exprimer sans que ça arrive, je persiste pour finir (enfin) ma phrase mais impossible, on me recoupe la parole au dessus.
    C’est difficile de se faire entendre, surtout quand on n’a pas une voix portante !

    Bisous ma belle

  19. Justine dit :

    Mince, j’avais posté un commentaire ici et il n’a apparemment pas été envoyé… 🧐

  20. Estelle dit :

    J’étais aussi dans le même cas que toi, mais parfois au lieu d’insister je continuais à parler doucement et c’est surprenant de voir que certaines personnes se taisent pour t’écouter.

  21. […] À lire aussi On me coupe toujours la parole […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Parenthese d'Or - Tout droit réservés
%d blogueurs aiment cette page :