Parler des choses qui font hontes

9 juillet 2019

J’ai mis énormément de temps à parler des choses qui m’ont fait mal. Le collège surtout, le lycée aussi. J’ai mis 27 ans à tout dévoiler vraiment.

À lire aussi 27 ans, la délivrance?

Parler des choses qui font hontes

Parler des choses qui font hontes

J’avais honte, j’étais pas prête, j’avais peur. Qu’on me juge ou que l’on ne comprenne pas. Je ne voulais pas parler de cette partie qui me rendait si faible. Et normalement, un Bélier, c’est fort.

À lire aussi Vivre avec des blocages

Mais étrangement depuis que c’est fait. Je me surprends à en parler de plus en plus. En parler sans avoir honte. Je crois que j’assume enfin cette partie-là. Qui n’était pas drôle mais qui fait que je suis celle qui je suis aujourd’hui. Et j’en parle même à des personnes, autre que mes proches ou ma famille.

Je ne dirais pas que j’ai parlé de ça facilement, nous étions dans une pièce assez sombre, je ne sais pas si ma collègue a vu que mes yeux commençaient sérieusement à briller. J’ai eu un gros coup de chaud et ma voix commençait à partir à la fin mais toute cette discussion s’est faite sans honte. Avec un sentiment de soulagement et de satisfaction après.

Parler des choses qui font hontes

À lire aussi Le regard des autres

En parler, à permis de me rendre compte, qu’importe l’âge, d’autres personnes ont vécu des choses semblable à moi. Échanger notre ressenti dessus, comment on le vit même des années plus tard. Les traces que ça peu laisser ou pas. Voir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir envie de créer d’amitié, pour le moment, que cette partie-là n’est pas un drame aussi!. Mais surtout réaliser que je ne suis sur pas anormale ni asociale comme on a pu me la balancer dans les dents.

Parler des choses qui font hontes
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réponses à “Parler des choses qui font hontes”

  1. Ornella dit :

    AHAHA, un bélier n’est pas plus fort qu’un autre (parole d’astrologue^^). Il prend éventuellement plus de risque, et plus têtu, mais il a une âme d’enfant donc en définitive, on peut lui briser le coeur assez facilement parce qu’il est naïf et fondamentalement bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Parenthese d'Or - Tout droit réservés
%d blogueurs aiment cette page :